vendredi 31 octobre 2008

Porn! It's cheaper than dating!


Si vous rechignez toujours à vous inscrire sur AdultFriendFinder, je vous propose quelques alternatives :

http://www.megarotic.com/
http://www.pornhub.com/
http://www.youporn.com/
http://www.pornotube.com/
http://www.mypornmotion.com/

Quelques perles glanées pour vous sur AdultFriendFinder


Lapidaire :
« Bonjour »

Direct :
« On cause, on cause .....
Mais c'est quel soir de la semaine les enculages ?
Richard »

Analphabète :
« HELO MISS TRES JOLI ...J KIFRAI TE FAIRE L AMOURE AVEC TS DESSOUS ROUGE ...TU M EXITE BEAUCOUP ..... »

Malin :
« Bonsoir Laure,
Il y a bcp d'hommes sur ce site ... bcp d'hommes donc bcp de beaufs ...donc une grande majorité scotchée sur leur écran de télé pour regarder le foot ... donc des filles ici moins sollicitées que d'habitude ... donc un peu d'espoir pour moi d'avoir l'occasion de tchatter avec toi ce soir ...
Bon ok, c'est un peu rapide comme démonstration .... mais pourquoi pas !
bises,
JP »

Poétique :
« Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme,
O Beauté? ton regard, infernal et divin,
Verse confusément le bienfait et le crime,
Et l'on peut pour cela te comparer au vin.
Mais sensualité avant toute chose..émois, échanges tactiles, sensitifs.. à fleur de peau..
Cela est ma devise
Davidlibe »

Sérieux et pragmatique :
« Bonjour,
Intéressé pour vous rencontrer sur la base d'une relation de qualité.
Alors à bientôt ?
Cordialement,
Frédéric »

« bonjour,
Dans le cadre de mon activité professionnelle je me rends régulièrement à Paris.
Bientôt mon prochain séjour,
J'aimerais rencontrer une belle f comme vous pour rdv et pourquoi pas pour scénario érotique tel qu'un entretien d'embauche par exemple.
Je reçois à mon hôtel (standing dans le 1er).
Merci pour votre réponse.
Cordialement
Laurent »

Enthousiaste :
« ouaaaahhh
Nous pouvons dire que ta page décoiffe!!!
Es tu dispo pour discuter via msn avec ou sans cam???
Je m'appelle jeremy!
Viens me voir!!! »

B2B :
« A la recherche d'un poste en tant que fournisseur officiel de tendresses enrobés de délices et en passant devant la vitrine attractive de votre agence, je vous propose donc ma candidature spontanée dans le cadre de votre recherche et afin de pourvoir à votre demande.
Disposant d'un panel très large de choix, d'un matériel à la pointe de la technologie actuelle, d'un stock illimité et sans cesse alimenté par un esprit novateur, je suis en mesure de vous fournir et de combler vos attentes et vos besoins.
C'est d'ailleurs "ma team" qui est le créatrice de "la main de feu" et de sa dernière version la "langue brûlante", petit délice au toucher de satin mais fourré à la flamme, très prisée par la gente féminine de par ces multiples façon de l'utiliser ou de l'accommoder, ce qui je pense pourrait plaire à votre cliente, la "bûche de cesdames" aromatisable à souhait,avec une très longue autonomie et utilisable partout, etc...
Ceci n'est bien sûr que quelques exemples de notre production et de notre imagination.
Nous avons travailler plus de cinq années avec une même cliente, un contrat malheureusement rompu suite à une indigestion de cette dernière et un remodeling interne.J'ai pour preuve de ce partenariat la création d'une petite PME de cinq prénommée Inès. Nous avons aussi travailler avec plusieurs autres clients auparavant sur Paris et sa région, Lyon, une grande partie du sud de la France, au Maroc pour ce qui est de l'international.
Avec sans cesse à l'esprit l'innovation, la satisfaction, la constance et la continuité, Nous travaillons et évoluons dans le seul but de satisfaire sous tous point cette gente féminine si exigeante et si importante pour moi.
Je vous joint donc mon CV dans lequel vous pourrez trouvé mes coordonnées si vous souhaitez approfondir ma candidature.
Je souhaite vivement que nous aurons l'occasion de trouver un terrain d'entente et que nous travaillerons ensemble, je reste persuader que cet éventuel pacte nous sera profitable à tous les deux.
Dans l'attente de votre réponse, veuillez recevoir,Madame, mes sincères et chaleureuses salutations. »

Amusant :
« Lointain cousin de Pervers Pépère, et petit fils de Marcel Pignole, Perversonline IV n'a cependant pas la bite à l'air et le nez qui coule, non, lui ça serait plutôt le contraire.
Grand moufti de la pougnette à deux mains, il est le vrai mécène du musée du Quai Branly, et il ne saurait se compromettre en enfilant autre chose que ses dix doigts.
Grand solitaire devant l'éternel (mais seulement devant lui, vu qu'il est toujours tout seul), Perversonline IV n'envisage pas la vie à deux (exception faite de quelques copines d'un peep-show voisin) et considère le célèbre adage "on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même", sachant qu'avec lui l'euphémisme tourne au ridicule.

En effet, s'habiller comme une pédale et arpenter la rue dans le but de se faire alpaguer par une bande de pouffes en complet jean's-bottes-yaourt zéro pour cent, Perversonline IV s'en branle comme de sa première quiche sur le canapé du salon, que Mémé n'a par ailleurs jamais réussi à rattraper, et consacre toute son énergie à une seule chose qui l'occupe entièrement : se branler.
Fan de Judith Godrèche, il vit dans le château de sa mère où il aime à se recueillir pour méditer sur la question qui l'obsède depuis toujours : le cinéma rend-il sourd?

Principal actionnaire de Kleenex, il prépare une OPA hostile sur le groupe Lotus, qu'il entend renvoyer aux oubliettes, avant de les convertir (comme chez le curé, mais tout seul) à la fabrication de serviettes hygiéniques et autres tampons intimes: "Je vais te me les envoyer concurrencer Vania et consoeurs, ils apprendront ce que c'est que la sueur, au lieu de me péter les couilles à la Bourse!" (interview du Monde, le 6 octobre 2006).

Avec un tel coup de poignet, Perversonline IV ne risque pas de se la mordre, assurément... »

Une femme est une femme est une femme est une femme est une femme...

Le Mépris - Jean-Luc Godard

Fumer des Camels, une garantie pour rester en bonne santé ?


la pub drôle, effrayante, bizarre (rayer la mention inutile) de la semaine...

jeudi 30 octobre 2008

Mad Men : La folie des grands hommes
















Imaginez un monde où un gynécologue se permettrait de fumer pendant qu’il examine une patiente. Imaginez un monde où un gros client se ferait mettre à la porte d’une agence publicitaire juste parce qu’elle est une femme… Vous aimeriez bien voir ça ? Vous n’avez pas peur des reconstitutions historiques ? Alors bienvenue dans les années 60.
Voilà ce que met en scène l’excellente série américaine Mad Men : un monde impitoyable dans lequel les femmes sont reléguées à l’entretien du foyer ou à des tâches ingrates de secrétariat permettant parfois de se dégoter un mari fortuné, à condition de montrer ses jambes et de se faire prescrire la pilule…

Avec Mad Men, vous voilà plongés au cœur de la plus prestigieuse agence de publicité de New York : Sterling Cooper. Leurs talents? Trouver un slogan assez évocateur pour faire oublier aux consommateurs que le tabac nuit gravement à la santé, s’occuper de la campagne électorale de Richard Nixon, mais aussi lever le coude entre les rendez-vous et faire du gringue aux secrétaires. La société de consommation est à son apogée, les salaires des publicistes sont mirobolants, les femmes sont à leurs pieds, et pourtant la frustration est à son comble.


« Mad Men » c’est ainsi que l’on appelait jadis les puissants publicistes officiant sur Madison Avenue. Le directeur créatif Don Draper est l’un d’entre eux. Il n’a pas son pareil pour trouver LA bonne idée au dernier moment mais aussi pour mettre les pieds dans le plat lorsqu’il a un peu trop forcé sur le scotch… Pourtant, la vie de Don ne se résume pas à la publicité : certains souvenirs de guerre, un collègue prêt à tout pour prendre sa place, l’anxiété pathologique de sa femme, ainsi qu’une une relation extraconjugale complexe, concourent à faire de lui un homme angoissé. Don Draper, un Mad Men ? Bien qu’irascible et tourmenté, il paraît d’une lucidité à toute épreuve, mais supportera-t-il longtemps la pression qui pèse sur ses épaules ?

La première saison de Mad Men est diffusée sur Canal + et TPS Star en France et la deuxième saison est actuellement en cours de diffusion aux USA. La série créée par Matthew Weiner a vu son audience doubler durant sa deuxième année d’exploitation. En partie parce qu’elle a remporté deux Golden Globes et deux Emmy Awards, mais aussi parce que le public est toujours friand de nouvelles séries dont l’intrigue se déroule ailleurs que dans un hôpital…

AdultFriendFinder, le réseau social de la misère sexuelle masculine ?


Je suis, comme toujours, très attirée par les sites interlopes que l’on peut trouver en flânant sur le web. Je me suis donc inscrite sur AFF, avec l’espoir d’y trouver des anecdotes amusantes à vous raconter. Je n’ai manifestement pas perdu mon temps, il s’avère que la possession d’une paire de chromosome X vous transforme immédiatement en une sorte de VIP sur AFF. Je reçois une quarantaine de messages par jour, émanant d’hommes de tous les âges et de toutes les catégories socio-culturelles. Je pense même créer une rubrique des « perles » d’AFF, tellement certains messages me font rire…
Il est aisé de comprendre ce que recherchent les hommes sur un tel réseau : du sexe facile et sans "prise de tête" comme ils disent. Certains vont même jusqu’à proposer une rémunération…
Plus difficile de savoir ce qu’il en est des femmes. Il y a des libertines, des call-girls officiant sur le réseau, de faux profils créés de toutes pièces pour attirer le chaland. Ce qui est sûr c’est qu’il n’y a pas assez d’offre féminine réelle par rapport à la demande masculine, voilà qui explique pourquoi ma boîte aux lettres est engorgée par des messages plus saugrenus les uns que les autres.
Donc, dans ma grande générosité, j’ai décidé, messieurs, de vous donner quelques conseils gratuits en stratégie de marque afin que vous génériez un meilleur ROI sur AFF.


Pour vous messieurs, quelques conseils en termes de branding :

Identité visuelle :
Les photos de pénis turgescents ne mettent pas forcément en appétit, pas plus d’ailleurs lorsqu’ils s’immiscent dans l’un des orifices d’une demoiselle anonyme.
Mettre son visage peut être dangereux, imaginez que votre patron se soit inscrit sur AFF… Il ne vous considérera plus jamais comme avant !
Le mieux c’est finalement de montrer vos fesses ou votre torse. Et surtout, n’oubliez pas que l’éclairage compte, il peut vous mettre en valeur.

Identité de marque :
Votre profil c’est votre vitrine. Remplissez-le avec soin, et évitez si possible les fautes d’orthographe. Essayez de donner une bonne image de vous, vous ne voulez pas passer pour un vieux vicelard tordu… N’hésitez pas non plus à ajouter des informations qui sortent du domaine sexuel, c’est ce qui donnera une réelle valeur ajoutée à votre profil. Dans une rencontre, les points communs comptent. Une pincée d’humour est toujours la bienvenue, n’oubliez pas que vous n’êtes pas le seul inscrit, loin de là… Il vous faut à tout prix vous différencier pour toucher votre cible !

Stratégie de communication :
Le premier message est très important. Si vous désirez une réponse, soignez-en l’écriture : pas de style SMS ou de « on baise ? ». Ce n’est pas non plus une lettre de motivation, évitez les formule de politesse comme « cordialement » ou « je vous prie d’agréer l’expression de mes sentiments distingués », c’est ridicule. Votre message doit transmettre un contenu, expliquez à votre interlocutrice pourquoi son profil vous a interpellé (photos, goûts musicaux, fantasmes, etc…). Si vous désirez joindre des photographies, envoyez-lui une photo de votre visage, pas de votre braquemart, c’est de très mauvais goût. Parlez-lui d’elle plus que de vous (les femmes sont vaniteuses, prétentieuses et égocentriques, c’est bien connu), vous mettrez ainsi toutes les chances de votre côté pour qu’elle vous réponde.