vendredi 8 octobre 2010

Gleeden, Le Paradis des infidèles.




Devenue infidèle à Adultfriendfinder, je me suis tout naturellement dirigée vers un site de rencontre qui fait de l'adultère sa spécialité — et au passage, son gagne-pain...
Je me réjouis donc à l'idée de vous faire profiter de mes excursions sur ce site ô combien immoral, qui draine en son sein de nombreux trentenaires et quelques quadra (ceux-là ont, en règle générale, déjà divorcé) désireux d'améliorer leur ordinaire en transmuant le sempiternel "métro, boulot, dodo, sexe le samedi soir (enfin seulement pour les plus chanceux...)" qui rythme leur vie en un bien plus piquant "métro, boulot, 5 à 7, dodo".

Loin de moi l'idée de leur jeter la pierre, car, pas plus qu'au Père Noël je ne crois à la fidélité en ce qui concerne les choses du sexe. Donc, l'un dans l'autre... (et là, je me fais violence pour vous épargner une blague navrante, c'est dire si je suis quelqu'un de peu recommandable).

Et puis, en y réfléchissant un peu, ce site pourrait bien être considéré comme une plateforme de sauvegarde du couple puisqu'il s'agit d'y trouver des "aventures" avec un petit "a" et non pas "l'Amour" avec un grand. Vous admettrez que le danger d'y rencontrer un partenaire de jeu qui vous pousse à quitter votre conjoint pour l'épouser lui (ou elle), est forcément moindre que sur Meetic. Grâce à Gleeden, vous pourrez cocufier allègrement votre conjoint tout en respectant les normes élémentaires de sauvegarde de votre mariage : discrétion, légèreté et exo-adultère.

Voici donc quelques extraits des conversations plus ou moins plaisantes que j'ai pu mener sur Gleeden, qui est, je cite : "le premier site international de la rencontre extraconjugale. Un site qui révolutionne l’image de la rencontre adultérine, auparavant puissant tabou virtuel et aujourd’hui pratique libérée et vécue en élégance grâce à Gleeden."

Je vous laisse juger de "l'élégance" des échanges qui suivent...


Fausse modestie :


Transgenre :


Le "kikooo" de la dernière chance :



Tantrique :


Goujat :


2 commentaires:

Qt a dit…

Tiré du mode d'emploi :

"Evaluez les autres membres

Histoire d'un soir, amourette, âme sœur ou véritable amitié, c'est vous qui voyez. Pour aider la communauté à faire de belles rencontres, nous vous proposons d’évaluer les autres membres. Votre dernière rencontre a été très agréable ? Au contraire, vous avez été déçu(e) ? Donnez des indications à la communauté sur le sérieux de la personne avec laquelle vous avez échangé."


Comme si les relations entre personnes (relations exclusivement charnelles y compris) étaient parfaitement reproductibles et prévisibles ...

Les candaulistes sont bienvenus ?

Laure a dit…

Tout ça n'est rien d'autre que de la consommation, et les relations sociales (ou charnelles) sont traitées selon les codes propres au business...

Pour les candaulistes je ne sais pas, j'ai peur que ce soit considéré comme du dumping, non ?